La vie, François Cotton l’apprécie sous toutes ses formes. D’ailleurs, sa maison est entourée d’un immense jardin où se côtoient perruches, ânes, paons, poules, poissons ou encore canards. « Ma femme et moi adorons les animaux », justifie-t-il dans un sourire. Les animaux mais aussi les humains. « C’est quelqu’un de profondément généreux, avec une forte éthique humaniste », décrit Jeanne Cotton, son épouse, pédopsychiatre à l’hôpital de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or, près de Lyon. « Je dirais sans...