Au cours de sa carrière, Françoise Sivignon n’a pas hésité à traverser les frontières, comme un présage de son actuelle fonction à la présidence de Médecins du Monde. Plusieurs fois expatriée, pour des raisons familiales et par goût de l’ailleurs, elle a exercé par intermittence la radiologie entre ses séjours en Écosse, aux États-Unis et aux Pays-Bas. « Le fait d’être mobile dans une spécialité était absolument essentiel pour moi, commente-t-elle. Et il se trouve que la radiologie s’adapte...