S’il y a un trait de caractère qui résume Liliane Réveillac, c’est bien la combativité. Passionnée par son métier, celle qui fut chef du service d’imagerie de l’hôpital de Figeac (46) pendant 20 ans a dû batailler pour trouver sa place, changer certaines habitudes et développer son activité, loin des grandes villes et de leurs CHU.

Un accueil peu hospitalier

À la fin des années soixante-dix, fraîchement débarquée de Marseille après ses études de médecine, elle arrive dans le Lot où une...