Dans un rapport rédigé en 2014, Élisabeth Parizel, radiologue, et Philippe Marrel, neurologue désignent l’échographie comme un frein au développement de la téléradiologie. « L’absence pénalisante d’un protocole de télé-échographie […] impose le maintien des astreintes de sécurité sur les sites lors de la prise d’une vacation par téléradiologie », écrivent-ils. En clair : un radiologue doit rester sur place pour assurer les actes d’échographie. « C’est cher et crispant », commente Élisabeth...