La TEP cérébrale peut permettre de remonter à l’identité des patients via identification faciale. La nouvelle est parue le 9 juin dans NeuroImage, sous la forme d’une étude portant sur 182 volontaires. À l’origine de cette découverte, des chercheurs américains ont cherché à déterminer s’il était aisé d’identifier un patient à partir de ses images de TEP cérébrales, au vu des progrès technologiques de cette modalité.

Une problématique ignorée jusque-là

Lors de précédentes recherches...

François MALLORDY