C’est une première européenne dans le traitement de la maladie de Parkinson. Au mois d’avril 2019, une équipe du CHU d’Amiens (80) a débarrassé une patiente de 84 ans de ses tremblements pharmacorésistants grâce à une sonde laser hyperthermique et un suivi en temps réel sous IRM.

Une équipe pluridisciplinaire

Cette procédure a demandé le concours de neurologues, de neurophysiologistes, de neurochirurgiens, de neuroradiologues, d’anesthésistes, d’infirmiers anesthésistes et de manipulateurs...