L’exposition de la population française aux rayonnements ionisants d’origine médicale a « relativement peu » évolué entre 2012 et 2017, annonce le dernier rapport ExPRI, publié début octobre par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). La dose efficace moyenne annuelle reçue par individu s’établit en effet à 1,53 mSv contre 1,56 mSv cinq ans plus tôt, bien loin de la hausse de 90 % observée entre 2002 et 2012, souligne le document.

La dose au scanner augmente moins que le...

Jérôme HOFF