La radiographie thoracique présente une faible sensibilité pour le diagnostic du COVID-19, estimée à 69 % [1]. Une équipe new-yorkaise s’est pourtant intéressée à l’utilisation de cette modalité dans la prise en charge aux urgences des patients suspectés d’être atteints du coronavirus. « L’utilité de la radiographie thoracique initiale pour prédire les résultats cliniques reste un besoin non satisfait », jusifient ses membres dans Radiology [2].

Deux radiologues cardiothoraciques entraînés
Benjamin BASSEREAU
Bibliographie
  1. Wong H. Y. F. et coll., « Frequency and Distribution of Chest Radiographic Findings in COVID-19 Positive Patients »,  Radiology, 27 mars 2020, p. 201160. DOI : 10.1148/radiol.2020201160.
  2. Toussie D. et coll., « Clinical and Chest Radiography Features Determine Patient Outcomes In Young and Middle Age Adults with COVID-19 », Radiology, 14 mai 2020, p. 201754. DOI : 10.1148/radiol.2020201754.