Pour développer un apprentissage automatique en imagerie médicale, plusieurs défis sont à relever : il faut faire avec la faible incidence des résultats pathologiques et gérer les restrictions liées à la protection des données du patient. Lors d’un symposium en Espagne, en septembre dernier, Nvidia, le constructeur de cartes graphiques, a proposé une méthode pour créer des clichés d’imagerie IRM de synthèse.

Deux réseaux neuronaux

Pour la développer, les ingénieurs de la firme ont extrait...