Elle évoque une « financiarisation de tous les dangers ». Dans un communiqué de presse publié le 27 juin 2022, l’Académie de médecine s’alarme des dérives du rachat « massif » des groupes et cabinets de radiologie libérale par des investisseurs non médecins. « Appuyées sur l’effondrement de la démographie des radiologues, ces offres financières attractives masquent mal plusieurs risques pour les professionnels et les patients », souligne-t-elle.

L’opacité des contrats et montages financiers

Jérôme HOFF