Comme de nombreux domaines professionnels, la médecine n’est pas épargnée par les problèmes de harcèlement. Le 1er décembre, une session du congrès de la Société nord-américaine de radiologie (RSNA) était dédiée à ce sujet délicat, qui peine encore à faire surface.

Un sujet encore tabou

Kristin Porter, professeure de radiologie à l’université d’Alabama et présidente de l’Association américaine pour les femmes en radiologie, a recueilli les témoignages d’internes et de femmes médecins...

Carla FERRAND
Bibliographie
  1. Fnais N., Soobiah C., Chen M. H. et coll., « Harassemen and Discrimination in Medical Training A Systematic Review and Meta-Analysis », Academic Medicine, mai 2014, vol. 89, n° 5, p. 817-827. DOI : 10.1097/ACM.0000000000000200.
  2. Alazraki N. P., Ferris E. J., Huckman B. B. et coll., « Gender bias and sexual harassement inradiology: does it exist ? », Radiology, 1994, vol. 192, n° 2, p. 325. DOI : 10.1148/radiology.192.2.8029388.
  3. Camargo A., Liu L., Yousem D. M. et coll., « Sexual harassment in radiology », Journal of the American College of Radiology, août 2017, vol. 14, n° 8, p. 1094-1099. DOI : 10.1016/j.jacr.2017.02.054.