Les radiologues doivent investir le terrain des réseaux sociaux. Tel était le mot d’ordre de la session du 4 octobre dédiée à cette thématique, lors des Journées francophones de radiologie 2020. Les réseaux sociaux présentent en effet plusieurs intérêts pour les internes et les médecins, et en premier lieu un intérêt scientifique, a expliqué Thibaut Jacques, chef de clinique au CHU de Lille et responsable de la section Juniors de la Société française de radiologie.

Twitter et LinkedIn en tête
Carla FERRAND