Médecine de ville

SoMed Santé ancre l’imagerie dans les gares et les centres commerciaux

Avec bientôt quinze centres de santé ouverts en France, dont cinq proposeront de l'imagerie, la société SoMed a fait le pari de s'implanter sur des sites à fort passage. Une démarche qui répond à des problématiques d'accessibilité aux soins, selon son président Yehoram Youri.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 24/05/23 à 15:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:24 Lecture 4min.

La société est SoMed présente dans des gares, notamment à Paris Montparnasse et à Rouen (photo), suite à un appel d’offres de la SNCF qui souhaitait installer des structures de santé sur ses sites. C. F.

Implanté dans le paysage des centres de santé depuis 2016, le groupe SoMed ambitionne de multiplier les sites en France avec sa formule qui allie le salariat des praticiens, le tiers payant intégral et le secteur 1 conventionnel. « Nous ne faisons aucun dépassement d’honoraire, y compris en imagerie », indique Yehoram Houri, président de SoMed Santé et ancien rapporteur de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). Le groupe compte actuellement douze centres de santé, et trois nouveaux ouvriront d’ici cet été. Cinq des quinze sites proposeront de l’imagerie médicale. Les ambitions de SoMed sont claires : « L’idée est d’avoir une quarantaine d’établissements en France d’ici 2025 », révèle Yehoram Houri.

Sites stratégiques

L’entreprise est née en 2016 du regroupement de médecins : « L’ADN du groupe est médical, soutient son président. La société a été lancée par un consortium de praticiens - dentistes, pédiatres, biologistes, médecins généralistes – avec l’ambition de créer des ce

Il vous reste 84% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

16 Avr

7:33

Un arrêté du 4 avril fixe à 7 en imagerie médicale et 2 en médecine nucléaire « le nombre de médecins en exercice susceptibles d'accéder au troisième cycle des études de médecine pour suivre un diplôme d'études spécialisées, une option ou une formation spécialisée transversale, par spécialité et par subdivision. »
15 Avr

14:40

Les algorithmes d’apprentissage profond pour la segmentation par IRM de la prostate ont démontré une précision comparable à celle des radiologues experts malgré des paramètres variables, de sorte que les recherches futures devraient s’orienter vers l’évaluation de la robustesse de la segmentation et des résultats pour les patients dans divers contextes cliniques, selon une revue systématique publiée dans Radiology: Artificial Intelligence.

11:34

Le score calcique de l'artère coronaire obtenu par reconstruction basée sur l'apprentissage profond serait sous-estimé par rapport à l'image standard (étude).

7:52

L’Académie nationale de médecine a identifié les freins au développement de la recherche clinique en France tels que les lourdeurs administratives, les difficultés à obtenir des financements académiques ou encore les difficultés d’adaptation rapide aux nouvelles technologies de santé. Elle a émis 5 recommandations : limiter les délais règlementaires ou encore restructurer l’organisation des CHU autour de pôles hospitalo-universitaires intégrant des services de soins, des laboratoires et des équipes de recherche.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR