Sécurité

Une étude analyse les effets des champs magnétiques sur la santé des MERM

Dans une enquête nationale, une équipe suédoise a analysé la prévalence des symptômes liés aux champs magnétiques et au bruit acoustique chez les manipulateurs radio en IRM. Elle n'a observé aucune différence significative dans la prévalence des symptômes entre les MERM d’IRM et de scanner. Cependant, le travail à proximité de machines 3 T ou plus doublait les risques d'éprouver des symptômes.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 26/10/22 à 15:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:23 Lecture 3 min.

Les chercheurs suédois constatent que la prévalence des symptômes déclarés ne diffère pas significativement entre les groupes IRM, scanner et mixte (photo d'illustration). © Carla Ferrand

En Suède, une équipe de chercheurs s’est intéressée aux effets de l’exposition au champ magnétique statique et au bruit acoustique sur la santé des manipulateurs radio. Elle a présenté ses travaux dans European Radiology en juin 2022 [1].

342 professionnels inclus

Cette enquête nationale, menée par Anton Glans, manipulateur radio et doctorant à l’université d’Umea, a analysé les réponses de 342 professionnels (dont 338 MERM) sollicités pour répondre à un questionnaire. 121 travaillaient en IRM, 75 au scanner et 146 sur les deux modalités. Le questionnaire les interrogeait sur la présence de symptômes liés au champ magnétique et au bruit (vertiges/étourdissements, goût métallique, nausées, difficultés de concentration, troubles du sommeil, maux de tête, sensations de bourdonnement ou acouphène, etc.) et leur fréquence. Les professionnels travaillant au scanner constituaient le groupe contrôle.

Plus de risques avec le haut champ

Les chercheurs suédois constatent que la prévalence des symptôm

Il vous reste 79% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Bibliographie

  1. Glans A., Wilén J., Lindgren L. et coll., « Health effects related to exposure of static magnetic fields and acoustic noise-comparison between MR and CT radiographers », European Radiology, juin 2022. DOI : https://doi.org/10.1007/s00330-022-08843-y.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR