L’autocompression offre la possibilité aux femmes qui passent une mammographie de régler elles-mêmes la force de compression exercée sur leur sein. Une équipe de radiologues de Nancy, Bordeaux, Caen et Paris a évalué la non-infériorité de cette technique en mammographie par rapport à la compression habituelle pour obtenir une épaisseur de sein minimale. Les résultats de ses travaux sont parus dans la revue JAMA Internal Medicine [1].

Une étude sur 549 patientes

Philippe Henrot, radiologue ...