À Bordeaux, une équipe du CNRS menée par Pierrick Coupé s’intéresse aux problématiques de la sclérose en plaques (SEP) et perfectionne ses outils d’apprentissage profond (deep learning) pour la neuro-imagerie. Reda Abdellah Kamraoui, doctorant au Laboratoire bordelais de recherche en informatique (LaBRI), travaille sur l’automatisation de la segmentation des lésions de SEP et l’extraction de biomarqueurs : « L’automatisation de ces tâches permet de faciliter le travail des neuroradiologues...

Carla FERRAND