Porté par les équipes de Paul Hofman et Charles-Hugo Marquette, respectivement, anatomocytopathologiste et pneumologue au CHU de Nice, le projet AIR a évalué sur 3 ans l’efficacité d’une technique de détection par test sanguin des cellules tumorales circulantes (CTC) pour dépister le cancer du poumon chez les personnes à risque. Cette étude prospective devait confirmer les résultats de précédents travaux, décrits en 2014 dans la revue PlosOne [1], qui avaient détecté des cellules circulantes...

Jérôme HOFF
Bibliographie
  1. Ilie M., Hofman V., Long-Mira E. et coll., « Sentinel » circulating tumor cells allow early diagnosis of lung cancer in patients with chronic obstructive pulmonaty disease », PLoS One, octobre 2014, vol. 9, n° 10 : e111597. DOI : 10.1371/journal.pone.0111597.
  2. Marquette C.-H., Boutros J., Benzaquen J. et coll., « Circulating tumours cells as a potential biomarqueur for cancer screening: a prospective cohort study », Lancet Respiratory Medicine, juillet 2020, vol. 8, n° 7, p. 709-716. DOI : 10.1016/S2213-2600(20)30081-3.