Malgré ses bénéfices démontrés par plusieurs études (NLST, NELSON, MILD, LUSI, etc.), le dépistage du cancer du poumon par scanner basse dose est encore peu développé dans le monde. Pour expliquer ce phénomène, des chercheurs se sont intéressés aux obstacles qui freinent sa mise en œuvre et ont passé en revue les éléments clés de réussite des programmes. Cette étude internationale menée par Jacob Sands, oncologue au Dana-Farber Cancer Institute de Boston, a été publiée en novembre 2020...

Carla FERRAND
Bibliographie
  1. Sands J., Tammenägi M. C., Couraud S. et coll., « Lung cancer screening benefits and challenges: A review of the data and outline for implementation », Journal of Thoracic Oncology, janvier 2021, vol. 16, n° 1, p. 37-53. DOI : 10.1016/j.jtho.2020.10.127.