Chez les patients atteints de maladies cardiaques congénitales, l’angio-IRM a fait ses preuves pour visualiser la vascularisation aortique et pulmonaire et détecter les sténoses vasculaires et autres anomalies. Les spécialistes s’inquiètent toutefois des effets adverses potentiels des agents de contraste à base de gadolinium, qui peuvent provoquer une fibrose néphrogénique systémique chez les patients en insuffisance rénale, et laisser dans le cerveau des dépôts dont les conséquences sont...

Jérôme HOFF
Bibliographie
  1. Gong E., Pauly J. M., Wintermark M. et coll., « Deep learning enables reduced gadolinium dose for contrast-enhanced brain MRI », Journal of Magnetic Resonance Imaging, 2018, vol. 48, p. 330-340. DOI : 10.1002/jmri.25970.
  2. Montalt-Tordera J., Quail M., Steeden J. A. et col., « Reducing contrast agent dose in cardiovascular MR angiography with deep learning », Journal of Magnetic Resonance Imaging, 2021, vol. 54, n° 3, p. 795-805. DOI : 10.1002/jmri.27573.