Les manips craignent d’être une nouvelle fois mis sur la touche. Dans une lettre adressée au ministre de la Santé Olivier Véran, leur Conseil national professionnel (CNPMEM) demande que l’ensemble des professionnels d’imagerie qui ont participé à la prise en charge des patients atteints du coronavirus ou suspectés de l’être reçoivent la prime exceptionnelle qui doit être versée aux soignants des services COVID.

1 500 € dans les départements les plus touchés

Dans un communiqué du 15 avril 2020

Carla FERRAND