Le 6 mars 2018, à 23 heures, une femme enceinte a reçu une dose de rayonnements « jusqu’à 50 fois supérieure à la dose habituelle » lors d’un examen de scanner abdominal au centre hospitalier du Mans (72). La manipulatrice d’électroradiologie médicale (MERM), pourtant expérimentée mais seule à son poste de travail, a utilisé plusieurs fois un bouton de l’appareil censé compléter l’acquisition initiale trop courte, mais qui a finalement irradié la patiente et son fœtus à plus d’un Gray. Lors...

Sihem BOULTIF