Le premier est une proposition de la Société d’imagerie thoracique, relayée par la Société française de radiologie le 17 mars 2020, mise à jour début avril. Deux modèles de compte rendu structuré sont disponibles : l’un pour les scanners non injectés, l’autre pour les scanners injectés. On y retrouve les anomalies observables lors de cette affection, notamment des opacités en verre dépoli, des condensations ou des réticulations au sein du verre dépoli (crazy paving). Depuis

Un accès gratuit à une plateforme allemande

La deuxième initiative est un accès gratuit (sur inscription) à la plateforme de la société allemande Smart Reporting GmbH. Cette dernière met également à disposition un modèle de compte rendu structuré de scanner thoracique pour le diagnostic du COVID-19. Elle a d’ailleurs été la première à le faire, le 10 mars 2020. « Il est important que les radiologues connaissent les aspects scanographiques évocateurs de pneumonie à SARS-CoV‑2 pour pouvoir suggérer précocement ce diagnostic. À cet effet, ce modèle de CR structuré constitue un outil précieux pour le radiologue qui est guidé étape par étape et de manière interactive dans l’élaboration de son rapport », explique Mathieu Lederlin, radiologue et responsable de l’unité d’imagerie médicale du CHU de Rennes, sur le site de la société.

Une application web grenobloise

Enfin, le 20 mars, l’entreprise Keymaging, basée à Grenoble (38) a mis à disposition l’application « Keydiag Covid-19 ». Il s’agit d’une plateforme web de comptes rendus structurés conçue pour faciliter le travail des radiologues dans les hôpitaux, cliniques et en téléradiologie. La version COVID-19 du compte rendu structuré est accessible sur inscription aux professionnels de santé munis de leur numéro RPPS. « Notre compte rendu est construit à partir d’un écran mental interactif. Il est enrichi grâce à l’application et permet notamment d’apprécier de manière semi-quantitative l’atteinte par lobe pulmonaire », nous explique Jean-Noël Ravey, radiologue et fondateur de Keymaging.

© B. B.
Le compte rendu structuré que propose Keymaging « permet notamment d’apprécier de manière semi-quantitative l’atteinte par lobe pulmonaire », explique Jean-Noël Ravey, le fondateur de l’entreprise. © B. B.

Le compte rendu est préparé sur le site web de l’éditeur et peut être copié-collé dans l’application de votre choix. Dans les heures à venir, Jean-Noël Ravey annonce un nouvel enrichissement de cet applicatif avec le diagnostic différentiel et les complications.

Benjamin BASSEREAU