L’administration d’acide gadotérique (Dotarem®), un produit de contraste gadoliné macrocyclique, aux patients atteints d’insuffisance rénale n’entraînerait pas de taux plus élevés de signes ou de symptômes associés à la toxicité du gadolinium par rapport à des patients « contrôle ». C’est ce que suggèrent les résultats d’une étude britannique publiés en avril 2019 dans European Radiology [1].

22897 examens avec injection vérifiés

Une équipe a recueilli les données sur une population locale...