Dans un rapport publié fin avril, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) analyse l’évolution de la fréquence annuelle des actes de scanner pour les enfants de moins de 16 ans sur la période 2012–2018. L’organisme a exploité des données extraites de l’échantillon généraliste des bénéficiaires de l’Assurance maladie, représentatif au 1/97e de la population française.

Une fréquence de 13,7 ‰

La fréquence des actes de scanner est restée « relativement constante » sur cette...

Carla FERRAND