L’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes veut accélérer l’équipement en imagerie lourde. Par arrêté en date du 4 février 2021, son directeur a révisé de façon partielle le schéma régional de santé adopté en juin 2018 afin d’autoriser l’installation de 18 IRM et 16 scanners supplémentaires à l’horizon 2023, annonce un communiqué de presse.

Des besoins en hausse

Selon l’ARS, cette modification se justifie par l’augmentation des besoins en imagerie dans la région, qui dépassent ce qui...

Jérôme HOFF