Si la maison-mère de la radiopédiatrie reste l’hôpital, ses compétences sont également recherchées en ville pour l’activité du quotidien. Radiologue au centre d’imagerie de l’hôpital privé d’Antony (92), Romain Pommier est familier de l’imagerie des enfants, sans pour autant se dire radiopédiatre. « Ce sont des compétences appréciées dans le privé car elles sont assez peu maîtrisées. Je pense que beaucoup de radiologues ne sont pas à l’aise avec une activité globale en radiopédiatrie,

Carla FERRAND