Poursuivre le dépistage individuel du cancer du sein après 74 ans : c'est ce que souhaite promouvoir le Conseil national des gynécologues-obstétriciens français (CNGOF). Il a lancé une campagne de communication sur ce thème, lors d’une conférence de presse le 29 mars 2019. Une démarche soutenue par la Ligue nationale contre le cancer et son comité du Bas-Rhin. « Ce n’est pas parce que le dépistage n’a pas fait ses preuves en tant que programme organisé de santé publique au-delà de 74 ans...