Depuis 2004 et la généralisation du dépistage organisé du cancer du sein, les différents dispositifs de lutte contre le cancer font l’objet de bilans réguliers. Cette fois, c’est le Plan cancer 3 (2014–2019) qui a été évalué dans un long rapport rendu notamment par l’Inspection générale des affaires sociales en juillet 2020. Et côté dépistage, le compte n’y est pas, avec un taux de participation de l’ordre de 50 %, loin des 70 % préconisés par le référentiel européen mis à jour en 2006....

Benjamin BASSEREAU