Formation

L’Art affûte l’œil des internes en radiologie

Une formation artistique pourrait-elle influencer positivement la perception des internes en radiologie ? C’est en tout cas la conclusion qui ressort d’une étude menée par un professeur de la faculté de médecine de Yale, aux États-Unis.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 22/11/17 à 16:00, mise à jour hier à 15:12 Lecture 1 min.

Grâce à une formation artistique dispensée par des experts, des internes en radiologie ont pu améliorer significativement leur perception des anomalies sur des radiographies. ©CC BY-SA 2.0/Flickr

La connaissance des arts peut-elle faire de meilleurs radiologues ? Rob Goodman et son équipe se sont posé la question et ont cherché à déterminer si de futurs spécialistes en imagerie médicale formés à l’analyse d’une œuvre d’art pourraient déceler plus d’anomalies sur des clichés de radio. Ils ont publié leurs résultats dans la revue Journal of the American College of Radiology. Ils ont de quoi étonner.

Des internes formés par des experts en art

« Le premier jour de leur internat, 15 étudiants en radiologie ont passé un test de perception qui comprenait 15 radiographies différentes, dont chacune présentait une anomalie significative », indiquent-ils. Les participants ont ensuite reçu une formation dans une galerie d'art, où des experts leur ont appris à observer et à analyser une toile. Les étudiants ont ensuite repassé un test de perception avec 15 radiographies différentes et tenté d'identifier les anomalies. Puis les auteurs ont comparé les résultats des deux sessions.

Une améliorati

Il vous reste 49% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

2 commentaires

Commenter cet article
  1. nonos11Très bonne idée, il fallait y penser.
    Il y a 5 ans

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR