Dépistage individuel ou dépistage organisé ?

Le pronostic d’Antoine Khalil, président de la Société d’imagerie thoracique (SIT) et chef du service d’imagerie de l’hôpital Bichat – AP-HP, penche plutôt vers un dépistage organisé. « Son intérêt est le suivi et l’expertise, explique-t-il. Comme on sait que le tabagisme est un facteur important, il faut inclure cela dans la prise en charge des patients. Dans le dépistage organisé, il n’y a pas que les nodules pulmonaires. On va aussi regarder...