Diagnostic

L’apport de l’IRM corps entier pour les pathologies musculosquelettiques non oncologiques

L’IRM corps entier est indiquée pour le diagnostic de certaines pathologies musculosquelettiques telles que l’ostéomyélite multifocale chronique récurrente, pour laquelle les examens cliniques et bactériologiques, et la radiographie ne sont pas spécifiques.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 20/03/18 à 16:00, mise à jour aujourd'hui à 15:05 Lecture 5 min.

L’IRM corps entier est un outil précieux pour diagnostiquer l’ostéomyélite multifocale chronique récurrente. © Marie Faruch

Le dernier Congrès européen de radiologie (ECR), qui s’est tenu à Vienne du 28 février au 4 mars 2018, a consacré l’une de ses séances « ECR Academy » aux apports de l’IRM corps entier dans le domaine musculosquelettique. Marie Faruch, radiologue au CHU de Toulouse, s’est concentrée sur les applications non oncologiques.

L’ostéomyélite multifocale chronique récurrente

Pour illustrer les indications de l’IRM corps entier, elle a notamment présenté le cas d’une fillette de 9 ans, qui souffrait d’une douleur à la hanche droite. « La radiographie a montré une réaction périostée de l’extrémité proximale du fémur », indique-t-elle. Les soignants ont demandé un scanner pour confirmer ces premières constatations, puis une IRM. Ces examens ont orienté un diagnostic d’ostéomyélite chronique. Pour cette pathologie, il a été décidé de réaliser une biopsie chirurgicale : « Il y a moins de faux négatifs qu’avec la biopsie sous guidage scanner, justifie Marie Faruch. L’intervention a permis de confirme

Il vous reste 86% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR