Ostéoarticulaire

L’apport de l’IRM corps entier dans la prise en charge des myélomes

Avec le bilan biologique, L’IRM corps entier est aujourd’hui l’examen privilégié pour la classification et la surveillance des myélomes. Cet article présente les séquences disponibles, qui permettent d’analyser de manière quasi exhaustive les différentes lésions.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 18/08/17 à 15:00, mise à jour aujourd'hui à 15:05 Lecture 8 min.

Le myélome est une hémopathie rare de pronostic péjoratif. L'IRM corps entier est aujourd'hui la modalité privilégiée pour l'évaluation et le suivi. D. R.

Le myélome est une hémopathie rare (environ 6 cas pour 100 000 individus) de pronostic péjoratif. Elle se caractérise entre autres par une prolifération de plasmocytes malins envahissant la moelle hématopoïétique (moelle rouge). Cette prolifération entraîne une activation des ostéoclastes et une inhibition des ostéoblastes. Ce déséquilibre provoque l'apparition de lyses osseuses. À l'âge adulte, la moelle rouge se situe dans la voûte crânienne, les côtes, le sternum, le bassin, le rachis et les métaphyses des os longs.

L’IRM corps entier aujourd’hui privilégiée

La classification et la surveillance du myélome ont longtemps reposé sur la radiologie conventionnelle, la scintigraphie et la tomodensitométrie, mais l'avènement de nouvelles technologies plus sensibles et plus spécifiques a supplanté ces techniques. La classification de Durie et Salmon « plus » se base aujourd'hui essentiellement sur les données d'imagerie de l'IRM corps entier (CE) ainsi que sur le bilan biologique.

L'essor de l

Il vous reste 91% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérôme Guigui

Manipulateur en IRM

Institut Bergonié, Bordeaux

Julien Ribette

Manipulateur en IRM

Institut Bergonié, Bordeaux

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR