Depuis un an, Guillaume Gorincour a troqué sa blouse de l’AP-HM pour la tenue civile de radiologue libéral. Au cœur de Marseille, le cabinet d’imagerie où il exerce aujourd’hui est accolé à un centre de procréation médicalement assistée. Pour ce spécialiste en imagerie périnatale, la transition s’est faite naturellement : « J’ai l’impression de ne jamais avoir travaillé ailleurs qu’ici », assure-t-il.

Clap de fin à l’hôpital

Cette trajectoire professionnelle est le fruit d’un constat sans...

Carla FERRAND