Marie-Pierre Revel l’assure : sa décision de devenir médecin lui est venue comme une fulgurance. « Je l’ai décidé sur un coup de tête, un matin en me brossant les dents quand j’étais en terminale, alors que j’étais inscrite à l’École des Chartes pour faire du grec et du latin », raconte-t-elle. Pourtant, en écoutant son parcours, on comprend que sa vocation trouve ses racines dans un inconscient lointain, ancré dans l’imaginaire familial et les souvenirs d’enfance : « Pour mes parents et mes...

Carla FERRAND