CCAM

Le « Z », mode d’emploi

Le modificateur Z a fait son retour le 1er janvier 2020, près de 3 ans après sa suppression en février 2017. Pourquoi ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les actes concernés ? Réponses dans cet article.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 12/02/20 à 8:00, mise à jour hier à 15:08 Lecture 2 min.

Au 1er janvier 2020, le taux du modificateur Z était de 15,91 % de la valeur des actes. La radiographie du bras fait partie de la liste des actes concernés (photo d'illustration). CC0

Qu’est-ce que le modificateur Z ?

Il s’agit d’un modificateur tarifaire de la classification commune des actes médicaux (CCAM). Il applique une majoration de tarif pour certains actes de radiographie et scanographie réalisés par des radiologues. Ce modificateur est « lié aux investissements très importants que supportent les cabinets de radiologie pour l’acquisition et le renouvellement des équipements », explique la Fédération nationale des médecins radiologues.   

Quels sont les actes concernés ?

La liste des actes concernés est définie en annexe 33 de l’avenant 7. Il y en a plus de 170, aussi bien en radiographie qu’en scanographie.

Pourquoi fait-il son retour ?

Le modificateur Z est réintroduit dans la CCAM par l’avenant 7 de la convention nationale organisant les rapports entre les médecins libéraux et l'assurance maladie, approuvé par arrêté le 14 août 2019. Ce retour est l’une des clauses de l’accord sur la maîtrise des dépenses d’imagerie médicale conclu en avril 2018 entre la Fédér

Il vous reste 67% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR