Institutionnel

Les grands acteurs du monde de l’imagerie

Radiologues, médecins nucléaires, radiothérapeutes, manipulateurs radio… Chaque profession de l’imagerie dispose de ses propres institutions scientifiques, syndicales ou de formation qu’il est bon de connaître.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 05/08/22 à 7:00, mise à jour le 11/09/23 à 12:45 Lecture 3min.

Chaque corps de professionnels de l'imagerie a ses organisations académiques, scientifiques et syndicales (photo d'illustration). D. R.

Les professionnels de l’imagerie sont réunis en quatre grands corps de métiers : radiologues, médecins nucléaires, radiothérapeutes et manipulateurs d’électroradiologie médicale (MERM).

Pour les radiologues : le G4

Le Conseil national professionnel de radiologie et imagerie médicale, surnommé le G4, représente les médecins radiologues auprès des autorités de tutelle. Il rassemble d’abord le Collège des enseignants en radiologie de France (CERF), en charge du versant universitaire et de formation de la profession, et la Société française de radiologie (SFR), société savante de la profession qui chapeaute neuf sociétés d’organes (SIT, SIFEM, SIAD, etc.) et trois fédérations (Fédération de radiologie interventionnelle, Fédération d’imagerie du cancer, Fédération d’imagerie d’urgence). Les deux dernières composantes du G4 sont la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR), syndicat des radiologues libéraux, et le syndicat des radiologues hospitaliers (SRH). Enfin, l’Union nationale

Il vous reste 79% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

François Mallordy

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

01 Déc

7:44

Pour le diagnostic de la cholécystite aiguë, le scanner pourrait avoir une sensibilité plus élevée que l’échographie avec une spécificité similaire. En revanche, « la cholescintigraphie reste une modalité très sensible avec une spécificité plus faible que celle rapportée précédemment », selon une étude publiée dans Abdominal radiology.

13:30

GE HealthCare a dévoilé sa nouvelle IRM SIGNA Champion® lors du congrès de la RSNA 2023. Ce système de 1,5 T est équipé d'un large alésage pour améliorer le confort du patient et intègre l’IA et le deep learning.