Groupes d’imagerie

La radiologie libérale joue collectif

En rassemblant les radiologues et en constituant des réseaux, des groupes tels que Serenice, FIT ou Vidi mutualisent les ressources et permettent aux professionnels de garder la main sur leurs activités et leurs équipements, tout en pérennisant l'accès aux soins dans les territoires.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 13/11/19 à 16:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:29 Lecture 3 min.

En rassemblant les radiologues et en constituant des réseaux, l'objectif de ces structures est de mutualiser les ressources et de permettre aux professionnels de garder la main sur leurs activités et leurs équipements (photo d'illustration). D. R.

S’associer pour survivre et grandir. En imagerie médicale, la tendance est au regroupement et à la fédération des professionnels par le biais de structures de gestion mutualisée. Dernière-née de ces entités, Serenice a été présentée en octobre lors des Journées francophones de radiologie 2019. Ce groupement d’intérêt économique (GIE) allie des radiologues libéraux, hospitaliers et le groupe NEHS. Entre autres services, il propose à ses adhérents de mutualiser les achats dans les postes énergie, assurances ou encore systèmes d’information. Objectif affiché : offrir « la meilleure qualité aux meilleures conditions ».

Déléguer l’administratif pour se concentrer sur le médical

Comme nous l’expliquait récemment Didier Sensey, le directeur général de Serenice, la structure a également conçu un bouquet de services « destiné à libérer du temps médical », une préoccupation de premier plan chez les radiologues. Cet aspect concerne notamment l’accompagnement ou la délégation des tâches administrati

Il vous reste 80% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR