Investissements

Les pertes et profits de la consolidation

Une session du Congrès européen de radiologie s'est intéressée aux modèles d'investissement développés et pilotés par des radiologues libéraux. En Allemagne, la société Die Radiologie regroupe 26 médecins imageurs partenaires et actionnaires de leur structure. Un modèle développé pour faire face aux fonds d'investissement qui lorgnent sur la spécialité.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 20/09/22 à 7:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:30 Lecture 4 min.

Les fonds comptent sur l’effet de levier pour créer de la valeur. Lorsque la structure a pris de la valeur, ils revendent leurs parts à de plus gros fonds d’investissements ou des investisseurs stratégiques pour développer de grands réseaux internationaux (photo d'illustration). D. R.

« Allons-nous perdre nos activités aux mains des fonds d’investissement ? » Cette question sous forme de provocation était le sujet d’une session de l’ECR 2022 consacrée aux perspectives de carrière des jeunes radiologues et à l’activité radiologique hors du champs clinique.

26 médecins partenaires et actionnaires

À cette occasion, Mike Notohamiprodjo, radiologue libéral à Tübingen (Allemagne) et cogérant de la société Die Radiologie, a présenté son modèle de financement et de développement géré exclusivement par des médecins imageurs. La société, implantée à Munich et ses environs, regroupe 26 partenaires radiologues, médecins nucléaires et radiothérapeutes. « Nous travaillons tous à temps plein dans la structure, explique l’intervenant. Nous sommes intervenants dans la société et actionnaires, et nous investissons notre propre argent. » Lancée en 2015 avec deux centres d’imagerie munichois et 60 employés, la société Die Radiologie s’est depuis considérablement développée et se présente

Il vous reste 81% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR