ECR 2023

Les prérequis et les piliers de la RCP

Lors de l'ECR 2023, le radiologue Daniele Regge a rappelé les processus et les conditions indispensables à la qualité des réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP). Dans ce contexte, le rôle du radiologue est central et impacte fortement les prises de décisions.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 20/04/23 à 7:00, mise à jour le 29/09/23 à 18:04 Lecture 5 min.

« Le PACS doit être accessible dans la salle de réunion, et le matériel de projection d’images doit être adapté et validé par le radiologue de la RCP », rappelle Daniele Regge. capture d'écran ECR 2023

Le 2 mars dernier, une session du Congrès européen de radiologie évoquait l'importance des réunions multidisciplinaires et du rôle croissant du radiologue. Daniele Regge, radiologue au centre de cancérologie de Candiolo à Turin (Italie), y a décrit les prérequis au déroulement optimal d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP).

Collecte d'informations en amont

La première étape de la préparation d’une RCP est de rassembler des informations sur les patients : leur état de santé, leurs antécédents et leurs données d’imagerie, entame-t-il. « La liste des patients doit être fournie avant la réunion, les informations cliniques doivent être collectées depuis le dossier électronique du patient, et les examens d’imagerie des patients externes doivent être téléchargés sur le PACS local avant la réunion, énumère-t-il. Idéalement, c’est ce qui devrait se passer, mais dans la réalité les choses sont différentes. » En effet, selon une enquête de la Société européene d’imagerie oncolog

Il vous reste 86% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Bibliographie

  1. Neri E., Gabelloni M., Bäuerle T. et coll., « Involvement of radiologists in oncologic multidisciplinary team meetings: an international survey by the European Society of Oncologic Imaging », European Radiology, août 2020, vol. 31, p. 983-991. DOI : 10.1007/s00330-020-07178-w.
  2. Taylor, C., Finnegan-John, J. & Green, J.S. et coll. « No decision about me without me” in the context of cancer multidisciplinary team meetings: a qualitative interview study », BMC Health Services Research », octobre 2014, vol. 14, n° 488. DOI : 10.1186/s12913-014-0488-2.
  3. Soukup, T., Lamb, B.W., Sarkar, S. et coll. « Predictors of Treatment Decisions in Multidisciplinary Oncology Meetings: A Quantitative Observational Study », Annals of Surgical Oncology, juillet 2016, vol. 23, p. 4410-4417. DOI : 10.1245/s10434-016-5347-4.
  4. A.J. Munro. « Multidisciplinary Team Meetings in Cancer Care: An Idea Whose Time has Gone? », Clinical Oncology, décembre 2015, vol. 27, n° 12, p. 728-731. DOI : 10.1016/j.clon.2015.08.008.

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR