Coopération entre spécialités

Les recettes d’une bonne recherche clinique multidisciplinaire à l’ECR

À l'ECR 2022, Valérie Vilgrain, cheffe du service de radiologie de l'hôpital Beaujon, a présenté les bonnes pratiques pour réussir une recherche clinique impliquant de nombreux acteurs. L'une des clés est de s'appuyer, avec enthousiasme, sur les réseaux existants, en les impliquant dès le démarrage.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 10/03/22 à 8:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:30 Lecture 3 min.

« Prenez un réseau multidisciplinaire existant – la solution la plus facile – ou créez-en un de toutes pièces, avant même d’envisager un projet de recherche dédié », suggère Valérie Vilgrain. Capture d'écran ECR

Comment démarrer et faire réussir une activité de recherche clinique multidisciplinaire ? Voilà la question à laquelle Valérie Vilgrain, cheffe de service de radiologie à l’hôpital Beaujon AP-HP à Clichy (Hauts-de-Seine), a tenté de répondre lors d’une session du Congrès européen de radiologie, qui s’est tenue le 4 mars 2022 en ligne. « Si vous souhaitez la jouer seul, ce n’est pas pour vous », a-t-elle prévenu en préambule.

Meilleure pertinence clinique

Pour commencer, elle est revenue sur les raisons qui peuvent pousser à entreprendre une recherche clinique multidisciplinaire : « Elle présente une pertinence clinique supérieure et accélère les recherches suivantes, souligne-t-elle. Il s’agit d’être ensemble et partager des idées pour en créer de bonnes. » Selon elle, malgré des problèmes d’ego, c’est d’autant plus facile à réaliser qu’il existe déjà une collaboration clinique, notamment avec les spécialistes d’organes, les anatomopathologistes, les chirurgiens, les infirmières, mais au

Il vous reste 75% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Avatar photo

Benjamin Bassereau

Directeur de la rédaction BOM Presse Clichy

Voir la fiche de l’auteur

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR