Aux États-Unis, la tomosynthèse est autorisée depuis février 2011. Dimanche 28 novembre, une session du congrès de la Société nord-américaine de radiologie (RSNA) a livré un bilan de ses performances pendant cette décennie. « De nombreuses études ont montré la supériorité de la tomosynthèse numérique du sein par rapport à la mammographie 2D, mais comme pour toute technologie, la performance à long terme doit être établie », a justifié Liane Philpotts, professeure au sein du service de...

Benjamin BASSEREAU