Nouvelle modalité

Cyceron inaugure le premier appareil français d’imagerie par particules magnétiques

Installée en septembre 2022 à Caen, en Normandie, la première machine française de magnetic particle imaging permet au neuroradiologue interventionnel Maxime Gauberti et à ses collègues de développer de nouveaux agents de contraste pour mieux cartographier certains phénomènes inflammatoires chez la souris.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 15/06/23 à 15:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:24 Lecture 4 min.

Installé en septembre 2022 sur la plateforme d'imagerie caennaise Cyceron, le MPI est couplé à un scanner et permet l'imagerie de souris. © Maxime Gauberti

En radiologie, la modalité magnétique par excellence est l'IRM. Mais connaissiez-vous son cousin en développement préclinique, le MPI ? Ces trois lettres constituent les initiales de magnetic particle imaging, ou « imagerie par particules magnétiques ». « Le MPI magnétise des traceurs superparamagnétiques qui se fixent sur des sites inflammatoires dans le corps, ce qui permet de les détecter en utilisant des champs magnétiques oscillants. Le rendu ressemble à une image de TEP », résume Maxime Gauberti, neuroradiologue interventionnel au CHU de Caen Normandie et membre du groupement d’intérêt scientifique Blood and Brain @ Caen Normandie. Depuis septembre 2022, ce groupement émanant de l'Inserm, du CHU de Caen Normandie et de l'université de Caen Normandie est la première structure française dotée d'un MPI, installé sur sa plateforme d'imagerie Cyceron.

Pas de signal endogène ni d'irradiation

Malgré ses 49 mm de diamètre interne et son champ de vue de 6 cm x 6 cm x 12 cm destiné à l'image

Il vous reste 83% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

François Mallordy

Bibliographie

  1. Martinez de Lizarrondo S., Jacqmarcq C., Naveau M. et coll., « Tracking the immune response by MRI using biodegradable and ultrasensitive microprobes », Science Advances, juillet 2022, vol. 8, n° 28. DOI : 10.1126/sciadv.abm3596
  2. Kiru L., Zlitni A., Tousley A. M. et coll., « In vivo imaging of nanoparticle-labeled CAR T cells », PNAS, janvier 2022, vol. 116, n° 6 e2102363119. DOI : 10.1073/pnas.2102363119

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR