Innovation

L’interventionnel se robotise pour répondre aux enjeux de santé

Fidèle à sa tradition de délocaliser chaque année une de ses séances dans différentes villes de France, l’Académie nationale de médecine avait choisi cette année la ville de Rouen. À cette occasion, l’institution organisait une session consacrée aux techniques robotiques en interventionnel.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 26/05/23 à 7:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:24 Lecture 3 min.

Lors d'une séance de l'Académie nationale de médecine, Philippe Bencteux, neuroradiologue et président de la société Robocath, a décrit les développements de la robotique dans les actes interventionnels vasculaires. © C. F.

Le 23 mai, l’Académie nationale de médecine a délocalisé l’une de ses séances à l'UFR de Santé de Rouen (Seine-Maritime). Philippe Bencteux, neuroradiologue et président de la société Robocath, a abordé le thème du développement de la robotique dans les actes interventionnels vasculaires. Son entreprise a créé le robot R-One®, « qui permet de manipuler les instruments nécessaires pour réaliser ces interventions depuis une station protégée des rayons X dans une salle de contrôle, en étant assis et sans avoir besoin de porter un tablier plombé », décrit-il. Le robot, muni d’un bras articulé, fait naviguer le guide dans les artères pour y déployer un ballon ou un stent pour le traitement de l’AVC ou de l’infarctus du myocarde.

Dispositif en déploiement

Le robot R-One®, utilisé pour les études cliniques, a été marqué CE en 2019. « Nous venons de lancer le R-One+® qui est sa déclinaison commerciale », se félicite Philippe Bencteux. Le dispositif se déploie actuellement en Europe et dans le mo

Il vous reste 79% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

24 Mai

16:00

L’IRM du tenseur de diffusion (DTI) révèle comment la maladie d’Alzheimer et la maladie des petits vaisseaux cérébraux affectent la microstructure de la substance blanche du cerveau (étude).

13:30

L’ajout de la TEP-TDM au F-18 fluroestradiol (FES) à la biopsie et l’immunohistochimie peut augmenter la précision diagnostique du statut des récepteurs d’œstrogènes dans le cancer du sein, en particulier en présence de lésions multiples. Les avantages s’expriment dans l’évitement des biopsies répétées et des traitements inutiles, indique une étude, qui identifie également de potentielles économies de coûts.
23 Mai

16:01

Docteur Imago

GRATUIT
VOIR