Innovation

L’interventionnel se robotise pour répondre aux enjeux de santé

Fidèle à sa tradition de délocaliser chaque année une de ses séances dans différentes villes de France, l’Académie nationale de médecine avait choisi cette année la ville de Rouen. À cette occasion, l’institution organisait une session consacrée aux techniques robotiques en interventionnel.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 26/05/23 à 7:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:24 Lecture 3 min.

Lors d'une séance de l'Académie nationale de médecine, Philippe Bencteux, neuroradiologue et président de la société Robocath, a décrit les développements de la robotique dans les actes interventionnels vasculaires. © C. F.

Le 23 mai, l’Académie nationale de médecine a délocalisé l’une de ses séances à l'UFR de Santé de Rouen (Seine-Maritime). Philippe Bencteux, neuroradiologue et président de la société Robocath, a abordé le thème du développement de la robotique dans les actes interventionnels vasculaires. Son entreprise a créé le robot R-One®, « qui permet de manipuler les instruments nécessaires pour réaliser ces interventions depuis une station protégée des rayons X dans une salle de contrôle, en étant assis et sans avoir besoin de porter un tablier plombé », décrit-il. Le robot, muni d’un bras articulé, fait naviguer le guide dans les artères pour y déployer un ballon ou un stent pour le traitement de l’AVC ou de l’infarctus du myocarde.

Dispositif en déploiement

Le robot R-One®, utilisé pour les études cliniques, a été marqué CE en 2019. « Nous venons de lancer le R-One+® qui est sa déclinaison commerciale », se félicite Philippe Bencteux. Le dispositif se déploie actuellement en Europe et dans le mo

Il vous reste 79% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR