7 T et 11,7 T

NeuroSpin accélère l’IRM ultra haut champ

Des chercheurs de NeuroSpin, infrastructure de recherche sur l’imagerie du cerveau située sur le site du CEA Paris-Saclay, ont développé une méthode logicielle qui permet de réduire les temps d’acquisition en IRM 7 T sans impacter la qualité d’image.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 29/04/19 à 15:00, mise à jour aujourd'hui à 15:09 Lecture 1 min.

Pour réduire les temps d'acquisition, les chercheurs de NeuroSpin ont développé un algorithme qui s’appuie sur de nouveaux schémas d’échantillonnage. ©CEA/Carole Lazarus.

Des chercheurs de NeuroSpin au CEA Paris-Saclay (91) ont mis au point une méthode qui permet de réduire de façon drastique les temps d’acquisition en IRM ultra haut champ. Avec cette technique, recueillir les données d'un cerveau humain avec une résolution de 100 µm sur un scanner à 11,7 T prendrait une dizaine de minutes au lieu de 3 heures avec les protocoles standards, affirme le CEA (DRF/Joliot) sur son site.

Des schémas d'échantillonnage optimisés

Les chercheurs ont développé un algorithme qui s’appuie sur de nouveaux schémas d’échantillonnage : « Les données en IRM sont acquises le long de trajectoires. Notre travail a consisté à proposer de nouveaux schémas d’échantillonnage qui sont polyvalents, qui permettent d’optimiser la construction de ces trajectoires, tout en repoussant les limites de l’imageur et en s’adaptant à n’importe quel type d’examen IRM qu’on veut réaliser », explique Philippe Ciuciu, chercheur à NeuroSpin, Institut des Sciences du Vivant Frédéric Joliot, CEA/DRF.

Il vous reste 58% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

14 Juin

16:01

La perforation du tractus gastro-intestinal après l’ablation par radiofréquence (ARF) pour les tumeurs hépatiques est rare, mais est associée avec une mortalité élevée. C’est ce que révèle une étude évaluant les facteurs de risque après l’ARF si la tumeur index est situé autour de l’intestin grêle.  

13:31

L'entreprise française DMS Group, qui produit des systèmes d'imagerie pour la radiologie numérique et l'ostéodensitométrie, a annoncé la signature d'un accord avec Medlink Imaging, filiale du coréen Vieworks, pour la vente aux États-Unis des solutions de radiologie mobile M1 de Solutions for Tomorrow.

7:31

La lymphangiographie par IRM de contraste dynamique est une technique sûre et reproductible pour l'imagerie du système lymphatique central chez les patients atteints d'anomalies lymphatiques primitives, conclut un article de Clinical Radiology.
13 Juin

16:01

Les comptes rendus de radiologie générés par l’IA se montrent prometteurs pour produire une meilleure qualité de rapports et améliorer les flux de travail en radiologie, indique une étude.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR