Exposition technique

Les échos de l’intelligence artificielle à Chicago

Plus d’une centaine de sociétés ont installé leur stand sur le village de l’intelligence artificielle du congrès 2022 de la Société nord-américaine de radiologie. Certaines – et notamment des françaises – ont présenté de nouveaux produits, ou des résultats d’essais cliniques.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 22/12/22 à 8:00, mise à jour le 11/09/23 à 13:23 Lecture 2 min.

Plus d’une centaine de sociétés ont installé leur stand sur le village de l’intelligence artificielle du congrès 2022 de la Société nord-américaine de radiologie. © Carla Ferrand

Lunit fournit des preuves

L’entreprise sud-coréenne Lunit, qui développe notamment des solutions d’aide au diagnostic en radiographie thoracique et en mammographie, a présenté pendant le congrès les résultats d’une étude prospective en population sur les performances de sa solution d’IA Lunit INSIGHT MMG comme « potentielle remplaçante de radiologues seconds lecteurs ». Dans cet essai conduit par Fredrik Strand, du Karolinska Institutet, et incluant 55 579 patientes, l’IA utilisée en combinaison avec un radiologue a détecté davantage de cancers qu’une double lecture par deux radiologues (4,1 / 1 000 vs 4,3 / 1 000). Utilisée seule, elle a atteint des performances de détection non-inférieures à celles d’un duo de radiologues. Elle a aussi montré un taux de rappel inférieur, que ce soit seule ou en appui d’un unique radiologue. Pour Fredrik Strand, qui s’exprime dans un communiqué de Lunit, « Cette étude jette les bases de l'adoption généralisée de l'IA dans le dépistage du cancer du sein

Il vous reste 71% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Jérome Hoff

Rédacteur en chef adjoint

Voir la fiche de l’auteur

Bibliographie

  1. Guermazi A., Tannoury C., Kompel A. J. et coll ., « Improving radiographic fracture recognition performance and efficiency using artificial intelligence », Radiology, décembre 2021, vol. 302, n° 3, p. 627-636. DOI : https://doi.org/10.1148/radiol.210937

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

12 Juil

16:30

L'ajout de l'imagerie pondérée en diffusion à l'IRM de contraste dynamique n'améliore pas significativement la valeur prédictive négative de cet examen pour identifier une réponse pathologique complète chez les patientes atteintes de cancer du sein HER2-positif (étude).

13:30

La cryoablation du cancer du sein peut être utilisée en toute sécurité chez une population de patientes plus large que celle définie par les critères d’inclusion des essais cliniques (étude).

7:30

Plus de 50 % des femmes diagnostiquées avec des fibromes utérins se voient proposer une hystérectomie, tandis que moins de 20 % se voient présenter des options moins invasives, selon une enquête publiée dans un rapport de la Société de radiologie interventionnelle (SIR). Ce document met également en lumière le potentiel de l’embolisation des fibromes utérins (EFU) comme traitement, indique un communiqué de la SIR.
11 Juil

16:30

Une enquête démontre que les radiologues ont une attitude globalement positive à l'égard de l'arrivée de l'IA en pratique clinique, même s’il reste, selon eux, encore beaucoup à faire pour améliorer son intégration et son utilisation.
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR