Communication

« La relation avec le patient, ça ne s’improvise pas »

Le 8 février, le symposium sur le scanner volumique, à Nancy, consacrait une matinée entière à la radiologie interventionnelle. Il y fut question de la relation au patient et des outils pédagogiques et organisationnels mis en place pour l’améliorer.

icon réservé aux abonnésArticle réservé aux abonnés
Le 24/02/20 à 16:00, mise à jour aujourd'hui à 15:07 Lecture 3 min.

Selon le radiologue interventionnel Lambros Tselikas, la pédiatrie est le « gold standard » à suivre dans la relation avec le patient. © C. F.

Pour Lambros Tselikas, radiologue interventionnel au centre de lutte contre le cancer Gustave-Roussy (Villejuif), la relation au patient doit faire l’objet d’un apprentissage à part entière. « En radiologie, on se pose beaucoup de questions sur la qualité en termes techniques, ce qui est facile à standardiser et à mesurer. Mais on s’en pose moins sur la qualité relationnelle, observait-il lors de sa présentation au symposium sur le scanner volumique de Nancy (54), le 8 février 2020. Chacun fait un peu au feeling. » Selon lui, cette approche instinctive n’est pas idéale : « Il y a des outils pour enseigner cette relation ; cela ne s’improvise pas. »

Une formation pour les internes

Conscients de cet enjeu, le Collège des enseignants en radiologie de France (CERF) et la Société française de radiologie (SFR) ont développé une journée d’enseignement national pour les internes : « Ils peuvent assister à des simulations de consultations et à des entretiens filmés, explique Lambros Tselikas. En

Il vous reste 77% de l’article à lire

Docteur Imago réserve cet article à ses abonnés

S'abonner à l'édition
  • Tous les contenus « abonnés » en illimité
  • Le journal numérique en avant-première
  • Newsletters exclusives, club abonnés

Abonnez-vous !

Docteur Imago en illimité sur desktop, tablette, smartphone, une offre 100% numérique

OFFRE DÉCOUVERTE

11€

pendant 1 mois
puis 23 €/mois

S’abonner à Docteur Imago

Auteurs

Carla Ferrand

Discussion

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Sur le même thème

Le fil Docteur Imago

12 Juin

16:01

Une équipe de radiologues américains a développé un nouveau système de biopsie guidé par imagerie mammaire moléculaire au technétium 99m. Selon une étude parue dans Radiology: Imaging Cancer et menée sur 17 patientes, la procédure durait en moyenne 55 minutes, était bien tolérée et efficace.

13:31

La prévalence des sujets étasuniens éligibles au dépistage organisé du cancer du poumon et à jour de ce dépistage était de 18 % en 2022, avec une prévalence variant fortement entre États américains (de 10 % à 31 %), selon une étude parue dans JAMA Internal Medicine.
11 Juin

16:30

La Société européenne d'imagerie urogénitale (ESUR) publie ses recommandations sur la caractérisation et la stadification des masses annexielles à l'IRM et au scanner.

14:00

L'Hôpital ZNA Cadix à Anvers (Belgique) a suspendu son équipe de radiologues suite à l'identification de 24 « erreurs et inexactitudes graves » dans un groupe de 1 300 examens. Des radiologues d'autres centres ont pris le relais dans l'établissement (communiqué).
Docteur Imago

GRATUIT
VOIR