Le dysfonctionnement synaptique joue-t-il un rôle dans la pathogenèse de la schizophrénie ? La réponse semble être positive, d’après une étude publiée le 14 janvier 2020 dans Nature Communications [1]. Ses auteurs ont étudié les niveaux de glycoprotéine 2A (SV2A) des vésicules synaptiques et leur relation avec les symptômes en utilisant la TEP-TDM chez 36 patients : 18 atteints de schizophrénie et 18 témoins.

Niveaux de protéines synaptiques

Le développement récent d’un radiotraceur TEP...

Benjamin BASSEREAU
Bibliographie
  1. Onwordi E.C., Halff E.F., Whitehurst T. et coll., « Synaptic density marker SV2A is reduced in schizophrenia patients and unaffected by antipsychotics in rats », Nat Commun, 2020, vol. 11, n° 246. DOI : 10.1038/s41467-019-14122-0.
  2. Osimo E. F., Beck K., Reis Marques T. et Howes O. D., « Synaptic loss in schizophrenia: a meta-analysis and systematic review of synaptic protein and mRNA measures », Mol. Psychiatry, 2018.  https://doi.org/10.1038/s41380-018-0041-5.