Alors que la première vague de Covid-19 a bousculé l’activité de dépistage, de diagnostic et de suivi des cancers, des chercheurs américains ont voulu savoir comment les centres d’imagerie médicale pouvaient optimiser le nombre de cancers du sein détectés pendant les périodes de capacité réduite en utilisant les caractéristiques individuelles des patientes.

1 800 000 mammographies

L’équipe menée par Diana Miglioretti, professeure de biostatistique à l’université UC Davis (Californie)...

Carla FERRAND