En Corée du sud, des chercheurs ont mis au point un système de « deep radiomics » pour diagnostiquer l’ostéoporose de façon automatique. Leurs résultats sont parus le 25 mai dans Radiology : Artificial Intelligence [1]. La radiomique profonde utilise des réseaux de neurones convolutifs pour extraire directement les caractéristiques de l’image.

4 900 radiographies

Des radiologues du service d’imagerie de l’hôpital universitaire national de Séoul ont développé leurs modèles à l’aide de...

Carla FERRAND
Bibliographie
  1. Kim S., Kim B. R., Chae H.-D. Et coll., « Deep-radiomic-based-approach to the diagnosis of osteoporosis using hip radiographs », Radiology : Artificial Intelligence. Epub 25 mai 2022. DOI : 10.1148/ryai.210212.