Docteur Imago / Comment vous êtes-vous orienté vers l’interventionnel ?

Hervé Faltot / Je suis manip à l’hôpital Albert-Schweitzer, de Colmar, en cardiovasculaire depuis 1994. J’avais fait de la radiologie générale les deux premières années de ma carrière puis je me suis orienté vers la cardiologie interventionnelle par hasard. La problématique quand on intègre ce secteur, c’est l’offre de formation limitée. On apprend surtout sur le terrain quand on intègre les salles de cathétérisme. C’est...

Carla FERRAND